Une collaboration transfrontalière

  • PDF


De haut en bas et de gauche à droite :
Amadeo Uriel, Begoña Torres,
Jean Jacques Stockli, Margarita Martin,
Eliane Ducasse et Rafael Requena,

Une rencontre interprofessionnelle

Lectures de l’exposition de photographies de paysages « Lumières et Couleurs du Béarn » de Jean Jacques Stockli par cinq scientifiques : Mme Ducasse de Météo-France / Pau, Mr Lafitte, de Météo-France / Biarritz, Mme Martin, Mr Requena et Mr Uriel, de l’Agencia Estatal de Meteorología de San Sebastian / Gipuzkoa, Pamplona / Navarra et Zaragoza / Aragón.

L’observation du ciel, des nuages permet de décrire la situation météorologique du jour.

Les brumes automnales, les gelées de l’hiver sont expliquées.

Le vent du sud modèle les nuages, voila l’effet de foehn matérialisé.

Pour aller plus loin dans l’explication scientifique, chaque fois que cela sera possible, la carte de la situation météorologique du jour permettra de relier l’observation scientifique à la vision de l’artiste.

Les photographies d’un même paysage dans les quatre saisons, la permanence de ce paysage et les variations suivant les années permettront de bien définir le climat tempéré. Ce climat n’est pas aussi calme que le laisse entendre son qualificatif, ce sont les grandes variations autour des valeurs moyennes qui lui valent cette appellation.

La vision du photographe sur quelques années du même paysage durant les quatre saisons, en particulier les variations d’enneigement, du niveau du gave, montrera que les sensations humaines ne permettent pas de détecter les changements climatiques. Pour les détecter, il faut se placer à une autre échelle de temps, l’échelle climatologique pour laquelle la durée de vie moyenne d’un être humain ne représente qu’un instant.


Vous êtes ici : Projet